Actualités

« Pierres précieuses » au Muséum d’histoire naturelle de Paris : des minéraux aux bijoux, une fantastique aventure qui débute dans les entrailles de la Terre

500 minéraux, gemmes et objets d’art issus de la collection du Muséum national d’Histoire naturelle et 200 créations joaillières de la maison Van Cleef & Arpels racontent l’histoire des « Pierres Précieuses ».

Repoussée à cause de la pandémie de Covid-19, l’exposition « Pierres précieuses » qui a débuté le 16 septembre raconte l’histoire plurimillénaire des minéraux tout en révélant l’adresse que l’Homme déploie, depuis des siècles, pour servir leur éclat et réaliser des parures joaillières.

Fruit d’une collaboration entre le joaillier Van Cleef & Arpels et le Muséum national d’Histoire naturelle, cette exposition, à l’approche autant scientifique qu’esthétique, plonge aux origines de la Terre et souligne la passion voire la fascination que minéraux, gemmes et bijoux suscitent depuis toujours dans la plupart des civilisations. 500 minéraux, gemmes et objets d’art issus de la collection du Muséum, côtoient ici 200 créations joaillières de la maison Van Cleef & Arpels. Ce dialogue entre deux univers est d’une incroyable richesse. Pierres précieuses brosse en premier lieu une histoire de la Terre et des savoir-faire, explorant la formation originelle des minéraux et leur emploi par l’Homme dont le geste se perfectionne au fil du temps. Puis une deuxième partie explique les phénomènes naturels que subissent pierres, roches et cristaux, dans les profondeurs de la Terre, avant que la main de l’Homme ne les métamorphose en joyaux. Enfin, dans sa troisième partie, l’exposition rappelle l’importance historique, scientifique et artistique que tient Paris, lieu de savoirs, dans l’avancée et la diffusion des connaissances en minéralogie dont se sont emparés esthètes et artistes jusqu’à nos jours.

Plongée dans les entrailles de la Terre
Formée il y a 4,56 milliards d’années, notre planète constitue le creuset d’une immense variété de minéraux. Météorites, roches, cristaux, fossiles… sont les témoins de la naissance de la Terre et de son évolution.

La visite commence avec une première vitrine, consacrée au rubis, qui présente trois états différents de ce minéral. Le rubis brut, datant de 30 millions d’années, est présenté tel qu’il fut découvert, dans la vallée de Mogok, au Myanmar. Enchâssé dans sa gangue de marbre blanc, il est mis en regard de pierres taillées (gemmes). Au troisième stade de sa transformation, par la main de l’Homme, le rubis inspire un bijou de haute joaillerie, le clip Fuchsia signé Van Cleef & Arpels. Le ton est donné, le minéral tiendra une place de choix aux côtés des créations joaillières. La visite se poursuit avec une frise qui invite à découvrir d’un seul coup d’œil l’histoire de la Terre à la manière d’une généalogie des minéraux : remontant aux origines, une trentaine de spécimen, tous plus incroyables les uns que les autres, retracent l’histoire de la planète mais aussi des pierres précieuses.

De la pierre minérale aux bijoux
La deuxième partie entraîne le visiteur au cœur de la Terre, dans la fabrique des minéraux, à la découverte de leurs cycles géodynamiques et des phénomènes naturels qui les forment jusqu’à les métamorphoser. Ces phénomènes naturels sont regroupés ici sous sept chapitres : la pression, la température, les fluides, l’eau, l’oxygène, la vie et le métamorphisme. Chaque phénomène aura une incidence sur la création des minéraux.

La transformation de la pierre minérale en bijou est très clairement expliquée dans une quarantaine de vitrines, accompagnées de dispositifs audio-visuels et tactiles, qui présentent chaque pierre – diamants, topazes, saphirs, aigues-marines, péridot, améthyste… – sous trois aspects : le minéral brut tel que l’on l’a trouvé dans la nature, la pierre taillée (la gemme façonnée) et, enfin, le bijou de haute joaillerie. Une manière originale et éducative de montrer que le diamant si lumineux quand il est monté sur une bague n’est à l’origine qu’une pierre brute assez terne.

A côté de ces vitrines, sept écrins mettent en lumière des pièces de joaillerie de la maison Van Cleef & Arpels, tandis que trois alcôves présentent l’or, les cristaux monumentaux et le bois fossile.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *